• local_phone Infoline

    +241 01 76 48 48

Vous êtes ici :

Le Gabon figure parmi les pays qui bénéficient des meilleures infrastructures dans la sous-région.

 

Les routes

Le Gabon c’est un réseau routier de 1572 km de routes bitumées dont 672 km de routes construites entre 2009 et 2016 ; cela traduit la volonté du Gouvernement de désenclaver certaines zones reculées et d’améliorer la connexion par voie terrestre avec les pays voisins (Cameroun, Congo et Guinée Equatoriale) ouvrant ainsi le pays un peu plus au reste du monde.

Le train

Le Transgabonais qui permet de relier le pays d’est en ouest par la voie ferroviaire représentant un réseau de 710 km, verra commencer des travaux d’optimisation financés en partie par l’État à travers l’Agence française de développement (AFD) et la SETRAG (Société d'exploitation du Transgabonais). A terme, l’optimisation de la ligne permettra un trafic de 16 trains jours, doublant ainsi la capacité actuelle.

Les ports

Le Gabon compte aujourd’hui 2 ports en eau profonde, les 2 situés dans la commune d’Owendo.
Le nouveau Port d’Owendo : inauguré en 2017, quai de 170 m de linéaire
http://www.fr.gsez.com/ports
Le Port Bolloré : quai de 775 m de linéaire
http://www.bollore-africa-logistics.com/qui-sommes-nous/filiales-en-afrique/gabon.html

Les aéroports 

Le Gabon dispose de trois aéroports internationaux, à savoir celui de Libreville, celui de Port-Gentil rénové récemment pour répondre aux normes internationales et celui de Franceville, ainsi que de soixante aérodromes locaux. Arrivé à l’aéroport de Libreville (ADL), vous pouvez effectuer vos formalités de visa sur place avec autorisation d'entrée et de sortie de salle, ainsi que les formalités de police et de douane, mais également des réservations d'hôtel.

Pour en savoir plus : https://en.wikipedia.org/wiki/Transport_in_Gabon
Pour en savoir plus : www.mines.gouv.ga/object.getObject.do?id=1105
(Document stratégie Nationale d’Industrialisation : carte des corridors)

L’Etat et le principal opérateur en eau et energie ont fortement investi ces dernières années dans la capacité d’eau et d’électricité pour en améliorer la production.

La nouvelle usine de production d’eau de Ntoum, qui a pour rôle de mieux alimenter Libreville a été inaugurée en janvier 2016.

Parmi les différents chantiers on note entre autres le renforcement des réseaux de transport d’électricité existants et la première phase de l’interconnexion du réseau électrique national qui permettra à terme de vendre notre énergie aux pays frontaliers.

L’accès à l’électricité en milieu rural a été aussi nettement amélioré avec la dotation de microcentrales hydroélectriques et groupes électrogènes dans plusieurs communes à l’intérieur du pays.

 

Au Gabon, 60% de la population a un accès direct à l'internet haut débit grâce à la construction d’un réseau national de fibre optique terrestre.

C’est parce que l’Etat s’attèle à faire du Gabon un pôle de référence régionale dans le domaine des TIC que les travaux dans le domaine du numérique se succèdent. Après le SAT3 et le câble ACE, aujourd’hui c’est avec le Central African Backbone que le Gabon s’est lancé dans un vaste programme  de construction infrastructures de rang mondial.

Aujourd’hui encore ce grand chantier des infrastructures demeure une priorité portée par l’ambition du président de la République et soutenu par le PSGE avec pour objectif de :

  • Désenclaver définitivement le Gabon

  • Développer les infrastructures de transport

  • Construire des infrastructures numériques de rang mondial


Pour en savoir plus : www.economie-numerique.gouv.ga ;aninf.ga
Téléchargez le dossier Gabon Numérique : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/File/423503

Découvrez le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) http://visiongabon.com/